Des diagnostics immobiliers pour bien vous informer

Par

Tiphanie
Lorsqu’on achète ou qu’on loue un bien, il est bon de savoir quel est son « état de santé » réel. En effet, derrière une façade bien peinte peuvent se cacher de nombreux défauts qui vont au fur et à mesure augmenter vos dépenses… et bien souvent de manière imprévue. Mais grâce aux diagnostics immobiliers, vous savez que ce que allez acquérir.

 

 

LE DPE. Afin de connaître vos futures dépenses énergétiques et si votre bien est performant, le DPE évalue, selon plusieurs critères, la quantité d’énergie utilisée et l’empreinte carbone de celui-ci. Les mesures sont réalisées avec la prise en compte du système de chauffage mais également du niveau d’isolation du logement. Dans le but de simplifier la lecture, le diagnostic est exprimé sur une échelle de performance énergétique classée de A à G (comme pour les appareils électriques). Il est à noter que cette mention doit obligatoirement être présente sur toutes les annonces, qu’elles soient en vitrine d’une agence immobilière, en presse ou sur internet. Le DPE, d’une validité de 10 ans et impérativement intégré au sein d'un dossier de diagnostic technique (DDT), donne un diagnostic, comme son nom l’indique mais également des recommandations pour améliorer l’habitat. Un vendeur n’est pas tenu de réaliser ces travaux, toutefois il peut faire deviser le montant de ceux-ci afin d’avoir des réponses à apporter aux questions des éventuels acheteurs.
LE CONSTAT DE RISQUE D'EXPOSITION AU PLOMB (CREP). Pour toutes les maisons construites avant 1949, ce diagnostic est obligatoire car les matériaux de constructions n’étaient pas les mêmes et le plomb, notamment utilisé dans les peintures, pouvait engendrer un risque sanitaire (saturnisme). Désormais, si les examens pratiqués montrent de concentrations supérieures au seuil de 1 mg/cm², des travaux sont obligatoires pour limiter l’exposition. Le CREP doit dater de moins d’un an pour une vente et 6 ans pour une location mais si les taux sont inférieurs au seuil, il n’est plus besoin de renouveler le diagnostic à chaque vente ou achat.
L'ETAT D'AMIANTE. Obligatoire pour tous les logements dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997, l’état d’amiante « permet de repérer dans le logement la présence ou l'absence de matériaux ou produits contenant de l'amiante ». Ce matériau utilisé pour l’isolation étant très toxique pour l’homme lorsqu’il est inhalé sous forme de poussière, ce diagnostic doit également être fourni avant la réalisation de travaux de rénovation ou de démolition. Avantage : la durée de validité ce diagnostic est illimitée sauf s’il a été réalisé avant janvier 2013 (à renouveler en cas de vente. En cas de présence du produit, des recommandations sont faites pour des observations régulières, un confinement ou un retrait.