5 questions qu’on doit se poser avant d’acheter un bien immobilier

Par

Tiphanie
Premier achat immobilier ou pas, il y a certaines questions auxquelles nous ne pensons pas forcément et qui peuvent se révéler déterminantes. Il ne faut pas hésiter à préparer une liste d’informations à glaner auprès de votre agent immobilier ou des vendeurs avant de passer devant le notaire. Voici donc une liste de 5 questions à poser avant de se lancer dans l’achat d’un bien immobilier.
1. Quels sont les projets à venir dans le voisinage : Il est important de visiter le bien que vous comptez acquérir plusieurs fois et à différents moments de la journée pour sonder le voisinage et voir de plus près la vie du quartier. Mais ces visites ne suffisent pas toujours à se faire une idée sur l’évolution immédiate ou à moyen terme du quartier. Il est possible de se renseigner auprès de la mairie sur d’éventuels projets de constructions dans le quartier avant de se lancer. Les plans d’urbanisme sont disponibles à la mairie et sont consultables sur demande.
2. Faire le point sur l’isolation : Si le bien vous plait prenez le temps d’évoquer un point extrêmement important ; l’isolation. Il est question d’isolation thermique mais aussi phonique. Les enjeux écologiques et économiques sont primordiaux mais il ne faut pas négliger l’importance de l’isolation phonique dans le confort de vie au quotidien. Le diagnostic de performance énergétique est un bon indicateur. Obligatoire depuis 2011, le DPE vous permet d’évaluer l’isolation thermique du bien que vous souhaitez acheter. D’autres indicateurs tels que le double vitrage, l’état de la porte d’entrée mais aussi des portes entre les pièces et la toiture peuvent rapidement vous renseigner à ce sujet.
3. Le raccordement au tout-à-l'égout : Ça peut paraître évident, mais il est important de faire le point sur la situation. Tous les biens ne jouissants pas du raccordement au total égout, il ne faut pas hésiter à poser la question aux anciens propriétaires. Si le bien est raccordé à une fosse sceptique, demandez si vous êtes les seuls à en jouir et si ce n’est pas le cas, assurez-vous de son emplacement (sur votre terrain ou celui d’un voisin) ainsi que de la fréquence d’entretien et des coûts que ça engendre.
4. Les frais fixes : Quand on se lance dans un achat, on ne sait pas forcément à quoi s’attendre en matière de frais fixes. Lors de votre visite, demandez au vendeur de vous faire une liste de ses dépenses charges moyennes. Taxe d’habitation, taxe foncière, chauffage, électricité, eau, charge de copropriété etc. Toutes ces informations vous permettront d’évaluer la viabilité de votre projet et vous pourrez, ainsi, vous projeter en fonction de votre budget mensuel.
5. Historique d’entretien du bien : Si le vendeur est tenu de vous fournir un diagnostic immobilier de son bien, il reste des questions cruciales à lui poser. La date du dernier entretien de chaudière, par exemple, ou encore l’état de la charpente, du toit, de la cave sont des informations à ne pas négliger. Une chaudière mal entretenue risque de lâcher et il vaut mieux s’y être préparé. Pire encore, des infiltrations d’eau dans les murs, une toiture pas étanche ou une cave inondée peuvent saler la note et devenir de vrais problème surtout si votre budget n’est pas extensible. Il est très important d’interroger les vendeurs et de vous assurer que vous n’aurez pas de mauvaises surprises.