Découvrez le quartier du « bouchon de champagne » à Troyes (1/2)

Par

Tiphanie
Je m’étais fait un apriori de cette ville, et finalement, après une escapade de trois jours en famille, je suis rentrée avec plein de belles images de cette cité médiévale magnifique et intacte. Mon quartier préféré ? Le quartier du « bouchon de champagne », c’est ainsi qu’est surnommé le très vieux centre historique de Troyes en raison de sa forme sur plan. Et il y a tellement de choses à raconter sur ses rues et façades anciennes que j’ai décidé d’y consacrer deux articles pour vous transporter de nouveau avec moi. Au programme : un tour du quartier et quelques découvertes insolites !
D’où vient le nom « bouchon de champagne » ? Le quartier doit son appellation à sa forme qui évoque un bouchon de champagne, avec un « corps » et une « tête » entourée de canaux. Les esprits coquins y verront peut-être autre chose, j’ai plusieurs fois entendu la blague ! Pour la petite histoire, le quartier du Bouchon de Champagne a été très marqué par un incendie en 1524. D’origine criminelle, il s’était vite propagé dans les rues étroites, d’une maison à une autre, si bien qu’il a duré 28 heures au total. Sur le plan matériel, il a été très dévastateur puisque il a détruit plusieurs milliers de maisons ainsi que des bâtiments importants de la ville. Ses ruelles étroites, ses façades pleines d’histoire, ses petits cafés… j’ai adoré ce quartier ancien. Pour le découvrir, le mieux est de se perdre dans les rues. Pour ma part, j’ai commencé par visiter le « corps » du bouchon et voici ce qui m’a plu. (photo : la Ruelle des Chats)
Commençons par visiter le « corps » du bouchon de champagne… La Ruelle des Chats et la Cour du Mortier d’Or. Très, très étroite, la Ruelle des Chats ne fut pas toujours appelé comme ça mais elle était tellement surnommée ainsi que ça a fini par devenir son nom officiel. Les Troyens lui ont donné ce petit nom car les chats pouvaient facilement passer d’un côté à l’autre de la rue en sautant entre les toits ou les greniers. Levez la tête pour le voir ! Au sol, on voit encore la rigole centrale de la rue qui servait à évacuer les eaux de pluie et les eaux sales. La Ruelle des Chats débouche sur la Cour du Mortier d’Or, pleine de charme elle aussi.
La Maison du Boulanger et la Maison de l’Orfèvre. Parmi les incontournables du quartier, il y a la Maison du Boulanger. Elle a été construite au XVIe siècle à l’angle des rues Champeaux et Paillot-de-Montabert. Elle a toujours accueilli des boulangers ou des pâtissiers, jusqu’au XXe siècle où la maison s’est dégradé peu à peu. La Maison du boulanger a failli être détruite mais les Troyens ce sont rebellés. C'est à ce moment là que la ville a pris conscience de l'importance de préserver son patrimoine. Résultat, elle a complètement été restaurée, de même que les quartiers historiques de Troyes, et abrite aujourd’hui le centre culturel de la ville. Juste en face de la Maison du Boulanger se trouve la Maison de l’Orfèvre, au 9 rue Champeaux (à droite ci-dessus). A l’époque, c’était le quartier des orfèvres et c’est l’un d’entre eux qui l’a construite, ajoutant une tourelle pour profiter au maximum de l’espace. Elle semble comme suspendue dans les airs, vous ne trouvez pas ?
La rue Champeaux et l’Hôtel Juvénal des Ursins. Très vivante, j’ai adoré les petites boutiques et cafés de la rue Champeaux. Au n°26, ne ratez pas l’Hôtel Juvénal des Ursins. Il appartenait à une famille de magistrats qui s’appelait « Jouvenel » et a pris ce nom à particule après avoir été embelli. Avec sa façade blanche, le bâtiment tranche un peu avec l’architecture troyenne mais ne vous y trompez pas : il a lui aussi plusieurs siècles d’histoire !En 2017, la ville de Troyes a créé un joli petit jardin de 500m2 appelé « Jardin Juvénal des Ursins », J’adore le bassin qu’on découvre en plein cœur de la ville.
La Rue de la Monnaie. Comme d’autres villes, Troyes a sa « Rue de la Monnaie ». Pour la petite histoire, elle a commencé par être dans la « tête » du quartier du Bouchon de Champagne (actuelle rue Boucherat) puis a été déplacée à son emplacement actuel. C’est là que l’on trouvait les ateliers de fabrication de la monnaie mais aussi, au n°26 rue de la Monnaie, la Maison de l’Élection qui s’occupait de percevoir les impôts jusqu’à la révolution française. Découvrez également le quartier Juif de Troyes, l'hôtel de Vauluisant et l'hôtel du Moîse, les halles de Troyes pour faire du shopping gourmand, ainsi que la rue Emile Zola qui est la principale rue commerçante de la ville.