Zoom sur le vitrage solaire

Par

Tiphanie
À la fois isolant thermique et producteur d’énergie, le vitrage solaire est une technologie particulièrement attrayante qui vous fera faire des économies.
Vous ne le saviez peut-être pas, mais vos fenêtres peuvent redoubler d’énergie ! Aussi isolant qu’un mur, semi-transparent et producteur d’eau chaude, le vitrage solaire révolutionne le domaine de la construction et du bâti. Plein phare sur ce système quelque peu futuriste...
UNE PARFAITE ISOLATION THERMIQUE. Le principe du vitrage solaire n’a rien de compliqué : il s’agit d’un double vitrage traditionnel dans lequel l’isolation est renforcée grâce à une couche isolante et à des capteurs solaires. Ces derniers sont associés à des réfl ecteurs, des miroirs réfl échissants, qui vont bloquer une partie du rayonnement solaire. Ces vitres nouvelle génération sont transparentes à 40 % mais permettent de laisser passer la lumière naturelle tout en filtrant les rayons UV nocifs. Avec une épaisseur d’environ 40 mm, ce système s’adapte à chaque saisonnalité : l’hiver, il évite les déperditions de chaleur, et l’été, il empêche la surchauffe dans l’habitat. On a coutume de dire que son isolation thermique est comparable à celle d’un triple vitrage ou à celle d’une maison dite « basse consommation ».
PRODUIRE DE L'EAU CHAUDE. Mais là ne s’arrête pas toute l’ingéniosité du vitrage solaire. En effet, en plus d’être un formidable isolant thermique, il permet de produire de l’énergie. Un système de circulation d’eau est intégré entre les couches de verre. Celui-ci transforme la protection solaire en eau chaude, qui est alors transférée vers un ballon de stockage afin d’être restituée par la suite. Le vitrage solaire permet ainsi la production de 40 % de ses besoins en eau chaude ou en chauffage. Pour l’heure, une seule entreprise propose ce système ingénieux : la société Robin Sun. Le vitrage solaire est proposé à environ 1 000 euros le mètre carré, ce qui revient cher, mais cet équipement est un outil formidable pour faire rapidement des économies d’énergie. La pose est identique à celle d’un vitrage classique et reste possible sur toutes les structures de fenêtres.