Immobilier : les affaires reprennent à Dunkerque

Par

Tiphanie
Après de longues années de baisse, le marché immobilier de Dunkerque est de nouveau frémissant;
Est-ce le succès du film Dunkerk de Christopher Nolan qui a donné un coup de pouce à la ville ? Ce qui est sûr, c'est que les choses bougent dans le bon sens depuis deux ans et que le marché dunkerquois reprend enfin des couleurs. Un important programme de rénovation urbaine est en cours dans cette ville. En premier lieu, il concerne le centre-ville et l'incontournable place Jean-Bart, devenue piétonne depuis le vote citoyen à laquelle 25 000 personnes ont participé. Avec ce vote, les commerçants et acteurs du marché immobilier ont retrouvé le sourire ! Selon la chambre des notaires, il faut compter minimum 1 580€/m2 en moyenne pour un bien dans l'ancien à Dunkerque. La reprise se constate surtout dans la vente de maisons du côté de Rosendael, Malo-les-Bains, Coudekerque-Branche.
Les immeubles reconstruits à la va-vite après la guerre souffrent d'un manque de confort et de commodités, ce qui nécessite de lourds travaux de copropriété (ascenseur, isolation, électricité...). Le centre de la ville attire une clientèle d'acheteurs plus âgés qui veulent se rapprocher des services. Ils ont en moyenne un budget de 200 000€ et recherchent des appartements avec ascenseur, balcon ou terrasse. Dans l'ancien, il faut compter entre 130 000 et 160 000€ pour une maison avec cour et/ou jardin, les demandes provenant majoritairement de primo-accédants.
Côté neuf, deux petites résidences sont en cours de livraison à partir de 172 000€ pour un T3. Avec un tiers de nouveaux arrivants en 2017, la ville attire par son dynamisme économique et son rayonnement culturel. Bordée par la mer du Nord, elle a encore une belle marge de progression.