Visite virtuelle ! Tous les conseils pour votre projet.
Rencontrez les acteurs de l'immo et de la déco sur notre site 360m2

A Reims l’immobilier ne connaît pas la crise, les prix sont en hausse

A Reims l’immobilier ne connaît pas la crise, les prix sont en hausse

Par

Lucile
A Reims l’immobilier ne connaît pas la crise, les prix sont en hausse
Les prix de l’immobilier ont tendance à stagner dans les grandes villes ces derniers mois, mais cela n’est apparemment pas le cas pour Angers, Clermont-Ferrand et Reims où les prix sont en hausse.

Selon le dernier baromètre national de l’immobilier des Meilleurs Agents, les prix de l’immobilier ont tendance à stagner dans les grandes villes et à augmenter dans les villes moyennes, comme à Reims, qui tire son épingle du jeu. Au niveau national, le prix moyen au m² est de 2 753€ en octobre 2020, soit une toute petite hausse de 0,2%.

A Reims les prix de l’immobilier grimpent…

« Marché de report attrayant » pour l’immobilier selon l’étude, la ville de Reims a l’avantage d’être reliée à Paris en 45 minutes en TGV, qui elle connaît une légère baisse de 0,5% du prix moyen au m², avec tout de même un prix de 10 540€, et d’offrir de la verdure. Avec ces avantages, Reims, aussi ville étudiante, a connu une augmentation sur un an de 4,5% des prix de l’immobilier au m², atteignant ainsi les 2 255€. L’amortissement dans cette ville est donc bénéfique et se fait en 3 ans et 5 mois. Mais Reims arrive en 3ème position du classement des villes où les prix sont en hausse en France car la plus forte hausse a été enregistrée par Angers, avec 7,7% et un prix de 2 456€/m², et ensuite par Clermont-Ferrand, avec 6,5% et 1 896€ du m². De bons chiffres donc pour les villes moyennes contrairement aux grandes villes.

…Au détriment des prix dans les grandes villes : est-ce un des effets Covid-19 ?

Six métropoles de France, elles, se voient enregistrer des taux négatifs des prix de l’immobilier. A Lyon -0,2%, à Toulouse -0,3%, à Lille -0,4% et à Nice -0,5%.  Comme depuis le confinement et surtout au déconfinement, les agences et agents immobiliers ont bien noté l’évolution des envies et critères d’achat d’immobilier des Français. Une chose est sûre, ils ont déserté les grandes villes pendant le confinement et souhaite désormais s’installer au grand air avec un bien possédant un extérieur. Mais est-ce un phénomène de fond ou une tendance passagère ?

 

 

Autres articles