Visite virtuelle ! Tous les conseils pour votre projet.
Rencontrez les acteurs de l'immo et de la déco sur notre site 360m2

Crédit immobilier : le taux d’endettement passe de 33% à 35%

Crédit immobilier : le taux d’endettement passe de 33% à 35%

Par

Lucile
Crédit immobilier : le taux d’endettement passe de 33% à 35%
Le Haut Conseil de Sécurité Financière a finalement rehaussé le taux d’endettement à 35% au lieu des 33% habituels pour ne pas refuser trop de dossiers de prêt immobilier.

Les conditions d’octroi de prêts n’ont cessé de se durcir en 2020 avec la crise sanitaire, ce qui a éloigné de potentiels acheteurs du marché de l’immobilier. Face à cette situation, le Haut Conseil de Sécurité Financière a donc revu la limite du taux d’endettement.

En 2020, la consigne était le strict respect des 33% d’endettement pour un prêt immobilier

L’année 2019 a été une année faste pour l’immobilier et notamment pour le marché de l’achat. La situation était inédite et l’année 2020 ne devait être que le prolongement de cette belle période, avec tout de même un petit bémol, la demande du Haut Conseil de Sécurité Financière (HCSF)  d’application stricte par les banques de la règle des 33% du taux d’endettement pour octroyer un prêt immobilier à de potentiels acheteurs. Mais cela était sans compter l’apparition de la Covid-19 et de la crise qu’elle a engendrée. Avec le chômage partiel, les revenus des Français ont baissé et les banques sont devenues plus frileuses à l’idée d’accepter des prêts immobiliers qui sont à la limite des prérequis imposés, c’est-à-dire à des dossiers qui dépassent les 33% de taux d’endettement.

Taux d’endettement pour un crédit immobilier : un passage de 33 à 35%

Face à ces complications, aux multiples refus de dossiers de la part des banques et de peur de crisper le marché, le HCSF a annoncé une augmentation du taux d’endettement à 35%, à la place des 33% habituels. Une légère augmentation qui peut largement faire la différence sur certains dossiers, notamment pour les primo-accédants et les foyers aux revenus modestes. Mais cela n’est pas tout. La durée maximale du prêt immobilier en cas d’achat dans le neuf, de construction ou de rénovation est  passée de 25 à 27 ans, ce qui a un impact positif sur les montants empruntés.

Taux d’endettement à 35% : qu’est-ce que ça change ?

Le passage de 33 à 35% permet d’accroître la capacité d’emprunt, jusqu’à 6% selon Cécile Roquelaure, porte-parole d’Empruntis. Concrètement, une personne seule gagnant 3 000€ net par mois  et partant sur un crédit de 25 ans à 1,3% pourra emprunter 13 000€ supplémentaires pour un bien ancien, soit plus de 268 000€ contre 256 000€ avec la règle des 31%, selon les calculs d’Artémis Courtage.

A lire aussi :

Autres articles