Visite virtuelle ! Tous les conseils pour votre projet.
Rencontrez les acteurs de l'immo et de la déco sur notre site 360m2

Immobilier : Comment visiter un logement pendant le confinement ?

Par

Karin Scherhag
Si les visites de bien restent permises pour une résidence principale – ce qui n’était pas le cas lors du premier confinement et la majeure partie du deuxième – des mesures sont nécessaires pour garantir la sécurité de tous. Nos conseils pour une visite réussie en temps de Covid. - Photo: Repro LA VOIX

Les visites de maison et d’appartement restent autorisées pour l’achat ou la location d’une résidence principale. Elles ne le sont donc pas pour les résidences secondaires, ni même pour les investissements locatifs. Mais confinement ou pas, les règles sanitaires doivent être scrupuleusement respectées pour limiter la propagation du Covid-19.

 

Les visites doivent être courtes.

La Fédération nationale des agents immobiliers (FNAIM) rappelle que dans le contexte sanitaire actuel, les visites ne doivent pas excéder 30 minutes. Les vendeurs et les acheteurs potentiels n’auront donc pas de temps à perdre. Les premiers pourront préparer des dossiers individuels avec, par exemple, le diagnostic de performance énergétique de leur logement, les factures d’entretien importantes ou les relevés de consommation énergétique. Les seconds devront lister les questions qu’ils auront envie de poser sur le logement et le quartier. Ils pourront aussi filmer la visite afin de pouvoir revoir le bien plus tard, sans se presser. Evidemment, chaque visite nécessite d’être organisée en amont. Impossible donc de se présenter à l’improviste en s’arrêtant devant un panneau à vendre.

Les visites doivent être espacées et le logement aéré.

Il est indispensable de prévoir un battement de quinze minutes entre chaque visite. Pendant ce laps de temps, l’appartement ou la maison doit être aéré. Si la météo le permet, le logement doit même être aéré pendant toute la durée de la visite.

Le nombre de visiteurs est limité.

« Le nombre de personnes autorisées pendant une visite est fixé par une jauge maximale de 8 m² de surface par personne ou par unité épidémiologique (une famille, un couple) », indique la FNAIM. Si les agents immobiliers et les vendeurs doivent respecter cette jauge, il est également préférable que les acheteurs potentiels ne se déplacent pas en groupe trop important, avec des enfants par exemple.

Les gestes barrières sont plus que jamais de rigueur.

Le port du masque est bien sûr obligatoire pour les acheteurs, les vendeurs et pour les agents immobiliers. De même, il faut prendre garde à respecter les mesures de distanciation sociale (laisser au moins un mètre entre les interlocuteurs) et prévoir du gel hydroalcoolique pour se nettoyer les mains après la visite. Le propriétaire doit ouvrir et fermer lui-même portes et fenêtres et désinfecter les éléments qui ont pu être touchés par les visiteurs.

La première visite peut se faire en visio.

Afin de limiter les déplacements inutiles et de sélectionner les acheteurs réellement intéressés par le bien, la visite virtuelle s’avère être une bonne option, autant pour les vendeurs que pour les acheteurs.

L’attestation de déplacement doit être dûment remplie.

L’attestation de déplacement dérogatoire a fait son grand retour avec ce troisième confinement. Si vous devez vous déplacer pour visiter un logement, il vous faudra cocher la case 5 de l’attestation qui concerne « les déplacements indispensables à l'acquisition ou à la location d’une résidence principale, insusceptibles d'être différés. » Ces déplacements ne sont pas limités à 10 kilomètres et sont même autorisés exceptionnellement entre les régions.

Immobilier : ce qu’on peut faire d’autre pendant ce confinement

Déménager n’importe où. Si vous faites appel à un professionnel, vous pourrez déménager dans n’importe quelle région. Il faudra toutefois vous munir d’une attestation dérogatoire (case 5, « Déplacements liés à un déménagement résultant d’un changement de domicile ») et fournir un justificatif. Pour cela, la signature d’un bail ou le devis signé avec le professionnel déménageur devrait suffire. Le gouvernement doit encore trancher pour ce qui est des déménagements organisés par les particuliers et ne mobilisant que leur entourage. Lors du précédent confinement, ceux-ci étaient autorisés à la seule condition qu’ils ne mobilisaient pas plus de six personnes.

Faire des travaux. Comme lors des deux premiers confinements, il vous est possible d’accueillir des artisans pour réaliser des travaux à votre domicile.

Participer à une assemblée générale de copropriété, à distance. Les règles permettant de tenir des AG en visioconférence restent en vigueur jusqu’au 1er  juillet 2021.

Thématiques associées

Autres articles