RÉNOVATION MERFY : le pari fou de rénover une ruine !

Par

Tiphanie
Après plusieurs années en location, Fanny et Allister ont voulu investir dans la pierre pour enfin avoir leur chez eux et ne plus « jeter l’argent par les fenêtres ». A l’époque, les nombreuses visites sont sans succès : maison trop petite, logement trop récent, travaux monstrueux… Coup du destin, la société d’Allister déménage à Reims, le couple oriente donc ses nouvelles visites sur le secteur rémois, et plus précisément les villages champenois tels Saint-Thierry et Merfy. Fanny et Allister nous racontent.

« Premier coup de cœur pour l’ancien bureau de poste de Trigny qui était un appel d’offre de la mairie, et qui malheureusement a trouvé un acheteur rapidement. On a visité une deuxième maison à Trigny, sans jardin mais qui avait une grange attenante pleine de charme. On imaginait bien lui enlever sa toiture pour la transformer en jardin avec des murs en briques rouges. Manque de chance, la grange était déjà sous compromis de vente. Après ces mauvaises pioches, nous nous sommes rapprochés d’agences immobilières qui nous présentaient des maisons soit trop récentes, soit très éloignées de Reims, soit qui n’étaient clairement pas pour nous !

En parallèle, on voyait souvent revenir la même annonce sur Leboncoin : une maison dans un très mauvais état à Merfy, les murs et plafonds noirs de suie, tout à refaire et des photos qui ne faisaient pas rêver. On se disait toujours « jamais on n'achètera une ruine comme ça ! ». Mais après plusieurs autres déceptions, on est retombé sur l’annonce et on s’est dit que c’était un signe, qu’on n’était plus à une visite près !  Et nous voilà à contacter l’agence immobilière, pour prendre un RDV, afin de visiter la ruine « que jamais on n’achèterait ».

Jour-J : nous découvrons la façade et c’est mal parti. On entre et on enclenche la partie imagination de notre cerveau. La maison est à rénover intégralement : isolation, menuiseries, électricité et plomberie, volumes à repenser, murs et plafonds noircis par la suie des départs de feu qui ont eu lieu dans la maison. Bref, il y a de sacrés travaux à réaliser !

A ce moment-là, l’habitation se composait d’un long couloir, d’une cuisine avec pour seul équipement un évier, d’un salon, de 2 petites chambres et d’un grand palier à l’étage, sous la toiture. Il n’y avait aucune salle de bain et les WC se trouvaient dehors, dans la chaufferie !

Nous découvrons ensuite un jardin avec un joli potentiel puisqu’on y découvre des murs en pierre et une grange avec de beaux volumes. C’est l’élément qui change tout à vrai dire ! Nous repensons à l’intérieur de la maison, et on se dit qu’en cassant des murs, il y a quelque chose à faire ! Résultat, nous faisions une offre le lendemain, et avons eu les clés en février 2017 !

Niveau budget, nous étions limités mais nous avons réussi à acheter la maison et à la rénover entièrement depuis avril 2017. Nous avons même acheté les matériaux pour rénover la grange sans trop dépasser le budget ! Une chose est sûre, nous n’aurions jamais pu acheter aussi proche de Reims et rénover cette maison si nous n’avions pas fait les travaux nous-mêmes (+ la famille et quelques copains). Cela réduit considérablement un budget réno, sachez-le ! »

Le père et le frère de Fanny sont remontés du sud quelques semaines (3 ou 4 au total) pour aider à casser tous les murs, à poser placo et enduit, pour faire ensemble l’électricité et la plomberie, pour couler du béton, refaire des éléments de la charpente et de la toiture, ou encore pour créer la surélévation de la chambre parentale. Le couple a fait appel à un professionnel pour vérifier les installations électriques et pour la pose du poêle à bois.

« Nous avons emménagé en septembre 2017, la maison n’était pas terminée mais vivable, et on ne pouvait pas cumuler le loyer de l’appartement plus le prêt. On a donc continué les travaux en vivant dans la maison : peintures, finitions, pose des fenêtres de notre chambre, dressing, une plinthe par-ci, par-là, la pose d’éléments de déco… Nous avons appris énormément de choses grâce à la rénovation de notre logement, nous avons également fait des erreurs mais ça pousse à se dépasser. Allister est adepte du gros œuvre (charpente, toiture…), moi plutôt des finitions comme les enduits, la peinture, la déco.

D’ailleurs, en parlant déco et peinture, il faut savoir que nous avons TOUT choisi à deux. Il est important qu’on se sente bien dans notre maison tous les deux. Pour chaque pièce, nous sommes partis d’un élément qui va donner le ton à toute la pièce : le kaki pour le salon, un papier-peint comme celui des WC et de la chambre, une tête de T-Rex dans la descente d’escalier… On adore chiner et retaper des meubles (Atelier Numéro 16) donc ça nous permet aussi de faire évoluer notre décoration comme bon nous semble. »

Pour conclure, on ne peut que féliciter Fanny et Allister qui ont rénové eux-mêmes leur maison, des plans jusqu’aux finitions (qui sont toujours en cours). Ils leur aient arrivés de se demander pourquoi ils l’avaient achetée, mais quand on voit le résultat, on ne peut que leur dire qu’ils ont eu raison de se lancer ce pari fou !  360m2 vous souhaite plein de courage pour la rénovation de la grange, l’aménagement du jardin et le ravalement de façade ! N’hésitez pas à nous envoyer des photos de la suite :-) 

Pour découvrir leur rénovation, pièce par pièce, rendez-vous dimanche prochain sur notre site et nos réseaux sociaux ! 

Autres articles