Crédit d'impôt pour la Transition Énergétique : quelles conditions ?

Par

Tiphanie
Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) est un dispositif prévu par l’Etat afin de valoriser les dépenses que vous effectuez dans votre logement afin d’en améliorer la qualité et les performances énergétiques. Appréciés des particuliers comme des professionnels, celui-ci va être aménagé puis modifié au fur et à mesure de 2018.
Vous souhaitez faire des économies en améliorant votre logement ? C’est une bonne démarche et payante à plusieurs niveaux : tout d’abord sur vos factures d’énergie, sur la valorisation de votre logement en cas de revente et également d’un point de vue fiscal. Et même si vous êtes uniquement locataire ou occupant à titre gratuit de votre habitation principale et quelles que soient vos conditions de ressources, vous pouvez en profiter. En fait, les seules limitations sont les équipements qui sont exigibles. Tout d’abord, les travaux doivent être réalisés par un professionnel labélisé (reconnu Garant de l’Environnement) au moment de la réalisation de ceux-ci et pour profiter des taux de 2017, ils doivent impérativement être réglés pour le 31 décembre 2017. Ensuite ils doivent porter sur les économies d’énergie avec les chaudières nouvelles générations (basses températures, à condensation…), l’isolation thermique avec les matériaux isolants ou encore les frais d’installation pour les bornes de recharge de véhicules électriques. Pour tous ceux-ci, le crédit d’impôt est de 30 % et devrait le rester pour 2018. Mais la nouveauté de cette année, c’est que certains équipements « sortent » du dispositif, définitivement comme les chaudières à fioul ou progressivement comme les ouvrants (fenêtres, portes d’entrée et volets roulants…) dont le taux de crédit sera de 15 % jusqu’au 1er juillet 2018 puis complètement arrêté (selon la loi de finance en cours de vote).
En 2018, vous pourrez donc toujours profiter d’un crédit équivalent à un montant plafonné de 8 000 € pour une personne célibataire ou 16 000 € pour un couple soumis à imposition commune (plus 400 € par personne à charge). Ce crédit apparaissant dans vos impôts sur le revenu en 2019. Un des autres avantages du CITE, c’est qu’il est reportable sur 5 années consécutives en fonction des montants dépensés, par exemple sur 16 000 € de travaux éligibles, 8 000 € sont déductibles la première année et 8 000 € la seconde. A partir de 2019, ce crédit sera remplacé par un système de primes qui vous seront versées directement dès la fin des travaux (et de leur règlement). Vous pourrez ainsi profiter tout de suite de ses avantages, sans impacter votre budget. Source service-public.fr

Thématiques associées