Visite virtuelle ! Tous les conseils pour votre projet.
Rencontrez les acteurs de l'immo et de la déco sur notre site 360m2

Immobilier : Les bons réflexes au quotidien

Immobilier : Les bons réflexes au quotidien

Par

La VDN
Immobilier : Les bons réflexes au quotidien
Alors que 14 % des Français ont froid dans leur logement, des gestes simples et peu onéreux permettent de limiter les courants d'air avant d'entamer de véritables travaux de rénovation énergétique. Voici les astuces à connaître.

Choisir avec soin son électroménager

Entre le matériel de cuisson, de lavage et tous les petits appareils, de l'aspirateur à la cafetière, l'ensemble de l'électroménager d'un logement concentre à lui seul quelque 38,4 % des usages électriques des Français selon l'Ademe.

Au moment de remplacer un appareil défectueux, le premier réflexe doit donc être d'investir dans des modèles plus performants. Opter pour des plaques de cuisson par induction permet par exemple une économie d'électricité de l'ordre de 25 % par rapport aux surfaces classiques, tandis qu'un four combiné avec un micro-ondes réduit de 66 à 75 % la consommation électrique. Vérifiez également l'étiquette énergie des produits pour privilégier les mieux classés. Les modèles estampillés « A+++ » consomment ainsi de 20 à 50 % d'énergie en moins que ceux classés « A+ ». Si leur prix d'achat est plus élevé, vous vous y retrouverez vite sur votre facture mensuelle !

À l'usage, n'hésitez pas non plus à utiliser les programmes « Eco » de votre lave-vaisselle et de votre machine à laver. En lavant votre linge à 40 °C au lieu de 60 °C vous économiserez aussi 25 % d'électricité.

Éteignez vos appareils

D'après l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), nos appareils en veille nous coûtent jusqu'à 80 € par an. Un geste simple pour une payer moins !

La solution la plus simple consiste à opter pour des multiprises avec interrupteur qui permettront d'éteindre d'un seul coup la télévision, la box internet, la console de jeux ou encore la machine à laver et le four chaque soir et durant vos absences prolongées. Si ces appareils sont répartis dans différentes pièces de la maison, il peut toutefois être assez fastidieux de s'astreindre quotidiennement à ce rituel. Les prises connectées sont alors une bonne alternative pour vous faciliter la tâche puisqu'il suffit d'une télécommande ou d'un smartphone pour les piloter.

Tempérez le thermostat

Ce principe de contrôle des appareils vaut également pour le plus gourmand de tous : votre chauffage ! Les Français dépenseraient en moyenne quelque 1 600 € par an pour se chauffer, selon une étude réalisée en 2017 par le site Quelleernergie.fr.

Le premier réflexe pour diminuer la facture est de régler votre thermostat. Même si l’on est frileux, on évitera de chauffer à 24 ou 25 °C son intérieur. C'est en effet beaucoup trop par rapport aux recommandations de santé. La consigne est de maintenir une température de 19 à 20 °C dans les pièces à vivre et à 18 °C dans les chambres. Il n'y a que dans la salle de bains que l'on devrait atteindre les 23 °C.

Le conseil : installez un thermostat programmable ou connecté pour piloter votre consommation plus facilement. Il faut avoir en tête que chaque degré supplémentaire contribue à augmenter votre facture de 7 % !

Immobilier : Les bons réflexes au quotidien

Préférez l'éclairage basse consommation

L'éclairage de la maison représente en moyenne 5,6 % des usages électriques. Faire les bons choix en rayon peut alors avoir un réel impact sur votre facture. Les lampes à LED restent la solution la plus économique puisqu'elles consomment peu d'électricité et ont une durée de vie très longue. Ceci étant dit, les lampes fluocompactes (LFC) sont aussi une bonne alternative, souvent moins onéreuse. À l'usage, on applique également les bons réflexes en privilégiant au maximum la lumière naturelle et en éteignant systématiquement les luminaires lorsqu'on quitte une pièce. Pour optimiser votre éclairage, optez pour des abat-jour clairs et dépoussiérez-les régulièrement.

Bichonnez vos fenêtres

Dans un logement, les fenêtres sont responsables de 10 à 15 % des déperditions de chaleur, d'après l'Ademe. Cela mais mérite d'agir en faisant une chose simple : inspecter l'état de vos joints ! Ce sont souvent eux qui sont responsables des fuites et des courants d'air. Leur remplacement est d'autant plus efficace lorsque la vitre et l'encadrement sont en bon état.

Côté santé, si la principale priorité des ménages en hiver est d'avoir chaud, il est tout de même indispensable d'ouvrir chaque jour vos fenêtres pour évacuer l'humidité présente à l'intérieur. Un air sec et renouvelé est ainsi plus facile à chauffer. C'est aussi la raison pour laquelle il ne faut jamais obstruer les systèmes de ventilation type VMC.

Décorez judicieusement votre intérieur

Au-delà de l'esthétique, certains objets de décoration peuvent vous aider à limiter les déperditions de chaleur.

Les rideaux thermiques. Plus épais que la moyenne, ils permettent de protéger une fenêtre mal isolée ou une porte donnant sur l'extérieur, le tout avec goût. Si vous ne souhaitez pas changer vos voilages actuels, il existe des doublures thermiques à ajouter à vos rideaux.

Les tapis épais. Ils sont eux aussi de précieux alliés. Outre leur côté tout doux, ils permettent de réduire la sensation de froid au sol, sachant que les planchers bas sont responsables de 7 à 10 % des déperditions de chaleur.

Les boudins pour les portes. Afin d'empêcher les courants d'air de se faufiler d'une pièce à l'autre, pensez enfin à isoler les bas de porte. Bon marché et déco, les modèles (à franges, en boudin ou en caoutchouc) disponibles dans le commerce sont très efficaces.

 

Thématiques associées

Autres articles