RT 2020 : tout ce qu’il faut savoir

Par

Tiphanie
La mise en place de la première réglementation thermique date de 1974. Depuis, le secteur de la construction et de l’immobilier neuf ne cesse de s’améliorer. Alors que la RT 2012 est encore en vigueur, les grandes lignes de la RT 2020 sont déjà définies, et promettent des bâtiments plus performants et moins énergivores.

Quelques mots sur la RT 2020

La RT 2020 va permettre la généralisation des bâtiments à énergie positive et des maisons passives. Elle a pour vaste projet de diminuer drastiquement les émissions polluantes à l’aide de bâtis autonomes, peu énergivores et produisant de l’énergie à redistribuer.

Cette nouvelle réglementation thermique entrera en vigueur le 1er janvier 2021, mais depuis 2018, certains édifices ont déjà obligatoirement adopté la RT 2020. C’est notamment le cas pour les bâtiments publics.

Les obligations de la réglementation thermique 2020

Avec cette nouvelle réglementation, un bâtiment devra respecter quelques impératifs :

  • Une consommation de chauffage de moins de 12 kWhep par m²
  • Une consommation énergétique totale inférieure à 0 kWh par m² et par année. Celle-ci englobe le chauffage, l’eau chaude sanitaire, l’éclairage et les appareils électriques.

Pour parvenir à ces objectifs, les constructeurs devront utilisés des matériaux écologiques et, donc, respectueux de l’environnement, qui accumulent la chaleur et la diffusent ensuite dans le bâti (briques en terre cuite, bois, ouate de cellulose…). Les ouvertures et orientations devront également être pensées pour favoriser la lumière naturelle.

Les énergies renouvelables dans un bâtiment RT 2020

Les constructeurs sont obligés d’intégrer un ou plusieurs équipements utilisant les énergies renouvelables.  Vous pourrez donc voir un bâtiment RT 2020 équipé de panneaux solaires thermiques, de ballon thermodynamique, de puits canadien, de chauffage solaire passif…  

L’implication de l’usager dans la RT 2020

Cette nouvelle réglementation thermique a pour volonté de sensibiliser les utilisateurs sur leur consommation globale, en les rendant acteurs de la transition énergétique. Objectif 0 gaspillage. A la clé, un habitat bien isolé et confortable à vivre, un environnement préservé et des factures énergétiques allégées chaque année.

 

D'autres articles pour mieux consommer : 
 

Autres articles