Visite virtuelle ! Tous les conseils pour votre projet.
Rencontrez les acteurs de l'immo et de la déco sur notre site 360m2

contruction maison Villeneuve d'Ascq

A Villeneuve-d’Ascq, le chantier est en effervescence

Par

Karin Scherhag
suivi chantier de construction Villeneuve d'Ascq
Nous retrouvons Yasmine et Américo sur le chantier de leur future maison, dans le quartier d’Annappes. La silhouette de la maison se dessine désormais précisément. A l’intérieur, les cloisons verticales sont montées et on se projette facilement dans chacune des pièces. Crédit photos : Florent Moreau.
suivi évolution conctruction maison

Nous les avions quittés mi-janvier sur le chantier de leur future maison, dans le quartier d’Annappes à Villeneuve-d’Ascq. Les murs extérieurs venaient alors d’être montés. Un mois et demi plus tard, la construction Piraino a avancé à vitesse grand V et nous retrouvons Yasmine et Américo plus détendus que jamais. « Quand les choses avancent bien, on est forcément plus sereins. Désormais, il n’y a plus de raison que le chantier prenne du retard. On est soulagé, affirme le couple. Si le chantier avait commencé en temps et en heure, on aurait pu avoir la maison en juin. Là, on espère plutôt une livraison fin août-début septembre. Notre chance, c’est de ne pas avoir eu d’hiver rigoureux. »

chantier construction maison nord

La maison est désormais hors d’eau et elle devrait être hors d’air dans quelques jours. Toutes les menuiseries (portes et fenêtres) ont été posées, à l’exception de la baie vitrée de la terrasse à l’étage. « Tout est prêt mais l’entreprise qui devait réaliser ces travaux d’étanchéité est partie sur un autre chantier. Elle doit revenir ici dans les prochains jours. » Une autre société, de plaquistes cette fois, a pris le relais fin janvier pour monter les cloisons verticales, faire les plafonds et assurer l’isolation intérieure. Depuis, une équipe de six ou sept personnes est à pied d’œuvre, créant une effervescence communicative.

évolution étape par étape chantier maison

Yasmine et Américo, eux, continuent de s’imposer la même routine. Tous les deux jours, ils passent sur le chantier et scrutent les moindres détails de la construction. Sur les plans techniques, un élément a toutefois échappé à leur vigilance. Les propriétaires viennent en effet de remarquer « un défaut de conception » dans la pièce à vivre. Une baie coulissante, qui doit couper la cuisine du reste du rez-de-chaussée, viendra s’encastrer dans le plafond. Jusque-là, tout est « normal ». Sauf qu’à cet endroit, un coffrage sera nécessaire pour accueillir la baie vitrée, ce qui viendra abaisser le plafond de quelques centimètres. Et casser la continuité esthétique du plafond imaginée par le couple. « C’est là, sur le plan, montre Américo en dégainant son téléphone portable. Mais on ne l’a pas vu. » Sur les dessins de l’architecte, on aperçoit bien une cassure de quelques millimètres. Un détail infime, presque impossible à repérer pour un œil non averti. « Quand on fait construire, il faut savoir lire un plan technique », glisse Yasmine.

construction maison

Une marche indésirable

Autre surprise qui figurait pourtant elle aussi sur les plans : la porte d’entrée a été flanquée d’une marche. Un élément indésirable pour Yasmine et Américo qui réfléchissent désormais à un système permettant de compenser la différence de niveau. Viennent ensuite les choix faits par le couple et déjà regrettés. Comme la porte vitrée de la salle de bains que les propriétaires ont voulu opaque mais qu’ils échangeront prochainement pour une transparente pour davantage encore de luminosité. « Il faut penser à tout mais il y a tellement de choix possibles que c’est parfois compliqué. » Et la liste de décisions à prendre est encore longue : il faudra par exemple bientôt choisir avec certitude le carrelage des sols et l’escalier.

Autres articles