Visite virtuelle ! Tous les conseils pour votre projet.
Rencontrez les acteurs de l'immo et de la déco sur notre site 360m2

Confinement saison 2 : les critères des acheteurs sont-ils les mêmes qu’au premier ?

Confinement saison 2 : les critères des acheteurs sont-ils les mêmes qu’au premier ?

Par

Lucile
Confinement saison 2 : les critères des acheteurs sont-ils les mêmes qu’au premier ?
Avec le reconfinement et le nouveau déconfinement en cours, les projets d’achats immobiliers se poursuivent, mais les critères des acheteurs ont-ils évolué ? Le reconfinement a-t-il eu un impact sur les critères comme lors du premier ?

Les conséquences de la crise sanitaire sur le secteur immobilier sont multiples. L’immobilier neuf connaît de nombreux retards dans la livraison de programmes et se retrouve donc avec une liste de biens en vente de plus en plus réduite, l’immobilier de bureau qui attirait jusque-là de nombreux investisseurs, n’a aujourd’hui plus la cote et les envies des acheteurs évoluent.

Confinement saison 1 : les critères des ménages pour acheter un bien immobilier ont évolué

Le premier enseignement tiré de la crise sanitaire, engendrée par la Covid-19, a été l’évolution des critères des acheteurs et la volonté d’aller vite. Toutes les recherches effectuées sur les sites d’immobiliers et les propos des agents immobiliers disent la même chose.

Les acheteurs ont fait évoluer leur liste de critères pour avoir un bien plus grand, surtout, avec un espace extérieur et idéalement, avec un jardin. Une recherche qui a poussé les acheteurs à élargir leur secteur géographique de prédilection, pour parfois même choisir finalement de rechercher en pleine campagne. Et les Français ont été plutôt prévoyants. Ils ont voulu aller vite dans leur recherche et dans l’achat, pour éviter de passer un second confinement dans leurs petites surfaces sans extérieur, et ils n’ont donc pas eu tort…

Confinement saison 2 : les critères d’achat immobilier ont-ils encore évolué ?

En plus de s’être tournés vers les biens avec jardin, et donc vers les maisons de préférences, les acheteurs (et même les locataires) ont ajouté un nouveau critère à leur liste : le coin bureau. Les Français sont très nombreux à avoir expérimenté le travail, ou à l’avoir renforcé. Et dans tous les cas la conclusion est la même. Plus que de s’installer dans un coin du salon, de la cuisine ou d’une chambre, ils souhaitent désormais avoir un endroit dédié à la pratique de leur activité professionnelle si le télétravail devait perdurer.

Un critère qui se vérifie autant dans la recherche de biens neufs, que d’anciens. Dans les premiers, les acheteurs s’attardent sur les plans VEFA pour les modifier légèrement et y intégrer un coin ou un espace bureau, et dans les seconds, les clients réfléchissent à quelle pièce ou quel espace de la maison ils pourront dédier au télétravail… Et vous ?

Autres articles