Visite virtuelle ! Tous les conseils pour votre projet.
Rencontrez les acteurs de l'immo et de la déco sur notre site 360m2

Suppression taxe d'habitation

Taxe d’habitation : report, suppression, qu’en est-il ?

Par

Lucile
Suppression taxe d'habitation
Aujourd’hui la taxe d’habitation est déjà supprimée pour 80% des ménages, les 20% restants, qui paient les taxes d’habitation les plus élevées doivent attendre jusqu’en 2023.

Au programme d’Emmanuel Macron lors de son élection il y a trois ans déjà, la suppression de la taxe d’habitation continue de faire parler d’elle. Aujourd’hui, 80% des ménages sont exonérés de cette taxe d’habitation et les 20% restants devaient l’être d’ici à 2023, mais le Président de la République a fait une déclaration contraire le 14 juillet dernier. Explications.

Chronologie de la suppression de la taxe d’habitation

Mesure phare et très appréciée par les Français, la suppression de la taxe d’habitation est déjà d’actualité pour certains mais pas encore pour d’autres. La suppression définitive et pour tous devait rentrer en vigueur en 2023 mais après cette période de crise sanitaire, Emmanuel Macron a annoncé son possible report. En effet repousser la mesure permettrait de faire des économies potentielles de 2,4 milliards d’euros en 2021 à 2,9 milliards en 2020, selon les chiffres de Bercy. Mais le nouveau Premier ministre Jean Castex a lui donné une information différente.

suppression taxe d'habitation

Taxe d’habitation : une suppression finalement pour tous en 2023

Trois jours après le discours télévisé d’Emmanuel Macron à l’occasion de la fête nationale, Jean Castex a finalement tranché. La suppression de la taxe d’habitation pour tous se fera bien en 2023. Mais la suppression de la taxe d’habitation ne concerne que les propriétaires et les locataires d’une résidence principale. Les résidences secondaires, que vous pouvez louer cet été, ou les locaux meublés ne sont pas concernés par la mesure. Ceux dont le revenu fiscal de référence dépasse 27.432 euros pour une part, 35.560 euros pour 1,5 part, 43.688 euros pour 2 parts... vont donc devoir patienter jusqu’en 2023 pour se voir eux aussi exonérés.

 

A lire aussi :

Thématiques associées

Autres articles