Visite virtuelle ! Tous les conseils pour votre projet.
Rencontrez les acteurs de l'immo et de la déco sur notre site 360m2

Vrai-faux de l’immobilier, spécial confinement : Les réponses aux dix questions que vous vous posez en ce moment

Vrai-faux de l’immobilier, spécial confinement : Les réponses aux dix questions que vous vous posez en ce moment

Par

Karin Scherhag
Vrai-faux de l’immobilier, spécial confinement : Les réponses aux dix questions que vous vous posez en ce moment
En matière d’immobilier, le reconfinement vient perturber les démarches des Français. Si les mesures ont été assouplies par rapport au confinement du printemps pour permettre aux professionnels du secteur de continuer à travailler, certaines choses sont toujours interdites. On fait le point. Crédit infographies : Syl. Lefebvre.

Je peux visiter des logements à vendre ou à louer

FAUX

Classées parmi les activités non essentielles, les agences immobilières doivent rester fermées au public pendant la durée de ce reconfinement. Et les visites physiques de logements sont proscrites. En revanche, les agents immobiliers peuvent poursuivre leurs activités et les démarches programmées avant le 30 octobre sont maintenues (états des lieux, remises de clés…) afin de permettre aux futurs propriétaires ou locataires de prendre possession de leur bien.

 

Les visites virtuelles sont un bon compromis

VRAI

Démocratisées par de nombreuses agences immobilières pendant le premier confinement, les visites virtuelles permettent de découvrir un bien, à distance, par écran interposé, grâce à des vues à 360°. Si la pratique a de quoi séduire sur le papier, elle peine encore à convaincre. Selon un sondage OpinionWay réalisé pour SeLoger et le JDD, 84 % des Français ont besoin de réaliser une visite physique avant de prendre une décision.

 

Je peux déménager

VRAI

Les déménagements restent autorisés sur justificatif pendant cette période de confinement. Sur les attestations de déplacement, les déménagements sont rangés dans la liste des déplacements pour motif familial impérieux. En cas de contrôle, il faut toutefois pouvoir présenter un justificatif, soit de l’entreprise de déménagement si on fait appel à un professionnel, soit un acte de vente ou un nouveau bail si on déménage par ses propres moyens. Et, revirement de situation, vous pouvez également faire appel à vos proches, dans la limite de six personnes, pour vous donner un coup de main. C’est ce qu’indique désormais le ministère du Logement.

Vrai-faux de l’immobilier, spécial confinement : Les réponses aux dix questions que vous vous posez en ce moment

Les chantiers de construction sont à l’arrêt

FAUX

Les entreprises de bâtiment et de travaux publics peuvent continuer à exercer leurs activités. En assouplissant les règles de ce nouveau confinement, le gouvernement veut à tout prix éviter que la situation du printemps ne se reproduise. À l’époque, entre 80 % et 90 % des chantiers avaient été gelés, en raison du confinement. Une situation désastreuse pour les entreprises du secteur, qui emploient un peu plus d’un million de personnes en France.

 

Je peux faire intervenir un artisan pour réaliser des travaux à domicile

VRAI

Le gouvernement invite même les Français à maintenir leurs projets de travaux, en continuant d’accueillir les artisans professionnels. C’est bien sûr vrai pour les situations d’urgence (fuite d’eau, chaudière en panne, problème électrique) mais également pour les travaux de peinture, de pose de carrelage ou d’isolation des combles. Les artisans doivent appliquer les mesures sanitaires et les contacts physiques avec les clients doivent être réduits.

 

Je peux signer mon acte de vente chez le notaire ou négocier un crédit auprès de ma banque

VRAI

Les offices notariaux restent ouverts mais doivent privilégier le télétravail et les actes à distance. Un décret du 4 avril 2020 permet de dématérialiser les signatures d’actes de vente afin d’éviter, comme au printemps dernier, que des retards s’accumulent et que toute la chaîne immobilière ne s’en trouve impactée.

De même, si les banques restent ouvertes au public, il est vivement conseillé de privilégier les rendez-vous téléphoniques ou en visioconférence avec son conseiller pour négocier un crédit immobilier.

Vrai-faux de l’immobilier, spécial confinement : Les réponses aux dix questions que vous vous posez en ce moment

Je peux annuler une vente au seul motif du confinement

FAUX

Acheteurs et vendeurs ne peuvent pas se rétracter en invoquant la pandémie de Covid-19. Une fois passé le délai légal de rétractation, seule la réalisation des conditions suspensives (obtention de prêt, vente d’un logement, droit de préemption,…) peut mettre fin à la vente.

 

Les prix de l’immobilier vont drastiquement chuter

FAUX

Les prix commencent à caler mais ils ne baissent pas. Les Français ne comptent d’ailleurs pas sur une baisse : seulement 30 % d’entre eux estiment que les prix vont chuter. Un avis partagé par les notaires. « Seules des conséquences économiques majeures et persistantes seraient susceptibles d’impacter significativement les prix », estiment ces derniers. Ils rappellent que le précédent confinement « n’a pas été suffisamment durable » pour faire chuter les prix au contraire des volumes de ventes qui, eux, devraient baisser d’environ 20 % en 2020 (environ 900 000 transactions) par rapport à 2019.

 

Je peux acheter tout ce que je veux dans les magasins de bricolage

VRAI

Les enseignes de bricolage restent ouvertes… et sont prises d’assaut depuis le début du reconfinement. Particuliers et professionnels peuvent donc se fournir en matériaux, objets et outils de « première nécessité  » : fusibles, ampoules, pièces d’électroménager… Mais pas seulement. Les rayons décoration sont également accessibles. Et on y trouve de tout, du papier peint aux cadres photos en passant par les luminaires et les tapis.

 

Je peux me présenter à mon assemblée générale de copropriété

FAUX

Jusqu’à la levée du confinement, les AG de copropriété doivent se tenir exclusivement en distanciel, c’est-à-dire en visioconférence. La raison est évidente : il est actuellement impossible de réunir dans une même salle des dizaines de personnes. Pour laisser le temps aux copropriétaires de s'organiser, il est prévu qu'une ordonnance permette de reporter la tenue de ces assemblées générales dématérialisées.

Autres articles