Faire un petit potager dans un jardin de ville

Par

Tiphanie
Se lancer dans la création d’un potager sur une petite surface de jardin, c’est possible ! Parce que oui, nous aussi les citadins nous avons le droit de profiter des bienfaits d’un potager ! Quel plaisir de jardiner pour ensuite déguster ses fraises ou tomates à l’apéro, cueillir des herbes aromatiques pour parfumer un plat qui mijote… Vous en rêvez ? Suivez donc le guide !

CHOISIR LE BON EMPLACEMENT POUR VOTRE POTAGER. Pour être sûr de vous occuper correctement de votre potager, qu’il pleuve ou que vous soyez pris d’une flemmingite aigue, il vaut mieux le placer près de la maison et non à l’autre bout du jardin ! L'avoir sous les yeux permet de réagir rapidement si vos légumes font triste mine, mais aussi de les récolter facilement et rapidement. Parce qu’on le sait tous, si votre ciboulette pousse à plus de 50m de la maison, vous n’irez pas la chercher sous une averse !Outre l’emplacement, l’exposition est essentielle : le potager a besoin d’un bon ensoleillement toute la journée et apprécie d’être à l’abri du vent (surtout dans le nord !) grâce à des grillages ou clôtures habillés de plantes grimpantes. On privilégie donc une exposition sud-est pour l’installer.

NE PLANTER QUE CE QUE VOUS ALLEZ MANGER. Votre jardin ne ressemble pas aux jardins de Versailles, alors pas question de gaspiller le peu d’espace que vous avez ! Alors avant de vous lancer dans un potager de ville, évaluez les besoins de la famille afin de ne produire que ce dont vous avez besoin. Pour vous aider, posez-vous les questions suivantes : quels sont les légumes les plus consommés ? Combien de salades, carottes, pommes de terre faut-il par semaine ? Quel temps vais-je consacrer à mon potager ?Lorsque l’on a un petit jardin, ou un jardin en longueur, l’idéal est de faire un potager en carré de 1.20m de côté, subdivisé ensuite en 9 carrés. A l’intérieur de chacun d’eux, vous viendrez y planter une variété de légume ou d’herbe aromatique différente.

UTILISER TOUT L'ESPACE DE VOTRE POTAGER URBAIN. Pour utiliser les moindres recoins de votre potager en ville, associez (sur un même rang ou dans un même carré) aux cultures hautes des cultures basses, et aux cultures de croissance lente, des légumes à croissance rapide ; c'est ce qu'on appelle la culture intercalaire :basilic au pied des tomates,radis ou roquette entre les poivrons, les aubergines ou les carottes,laitues parmi les choux fleurs ou les oignons... Faites pousser des légumes à la verticale tels que des tomates, petits pois ou haricots qui grimperont sur leurs tuteurs en bambou. D’autres légumes (cornichons, concombres, courgettes, melons…) peuvent également prendre de l’altitude grâce au palissage (grillage, tipis, piquets) qui permet d’optimiser une fois de plus la hauteur du potager.

Thématiques associées

Autres articles