Lancez-vous dans le compost à la maison !

Par

Tiphanie
Vous êtes propriétaire et possédez un jardin ? Mettez en place le compostage « fait maison ». Comment y parvenir ? Dans quels buts ? Je vous dis tout !
Rien ne se jette, tout se transforme ! Si comme moi vous êtes fan de jardinage, vous devez également vous soucier des questions d’écologie. Alors pour être en adéquation avec vos considérations, mettez en place un compost dans votre jardin. Il y a quelques années, je me suis lancée dans l’aventure du compost « fait maison » et je peux vous dire que c’est une grande fierté lorsque l’on recycle certains déchets qui sont ensuite utilisés pour apporter des nutriments à nos plantes. Exit les produits chimiques !
Comment mettre en place un compost dans mon jardin ? Vous trouverez facilement un composteur en grandes surfaces de bricolage et de jardinage. Pour celles et ceux qui préfèrent le réaliser soi-même, il vous suffit de quelques planches clouées les unes aux autres pour former un cube. Faites en sorte qu’un côté soit ouvrable et mettez un capot sur le dessus pour protéger les déchets. Ils sont ensuite mis au fil du temps, et doivent être brassés régulièrement toutes les trois semaines environ, à l’aide d’une bêche. Ainsi, il se décomposera correctement, dans un environnement aéré et humide. Selon les saisons, vous obtiendrez un compost naturel après 3 à 9 mois de fermentation. Vous pouvez ensuite l’utiliser en mélange avec de la terre pour nourrir le sol, les végétaux du jardin, ou les plantes d’intérieur.
Quels déchets puis-je mettre dans le composteur de mon jardin ? Attention, tous les déchets ne peuvent être utilisés pour fabriquer du compost ! Seulement deux types de détritus sont à mettre dans le composteur :Les déchets verts : pelouse, fleurs fanées, mauvaises herbes, sciures, feuillages…Les déchets ménagers : marc de café et filtres, thé en sachet, épluchures de fruits et légumes, coquilles, litières animales…Petit conseil d’une jardinière qui en a fait l’expérience, évitez les gros déchets qui ne seront pas broyés ou émiettés, et les déchets verts malades ou ayant reçu un traitement chimique.