Tout savoir sur le compost

Par

Tiphanie
On sait que le sol perd naturellement 2 à 3% de matière organique, il faut donc la renouveler en lui apportant de l’engrais. Si comme moi, vous avez la fibre écolo, je vous conseille donc de lui apporter un engrais naturel et gratuit, appelé « compost ». Ce mot ne vous dit rien ? Alors, lisez !

Compost : kézako ?

Le compost n’est autre qu’un mélange de déchets organiques (matières végétales et animales) en décomposition. 
Des micro-organismes (bactéries, champignons…) puis des insectes et des vers se nourrissent des sucres, protéines et autres composants de la matière organique. 

Pourquoi composter ?

- Pour réduire de 20 à 30% la quantité de déchets organiques dans la poubelle 
- Pour réduire les A/R à la benne à déchets verts ou à la déchèterie 
- Pour améliorer la fertilité de la terre en fabriquant un produit gratuit et 100% naturel  
 

Quel composteur choisir ?

Pour faire son compost, vous devez utiliser un composteur (bac ou silo), un lombricomposteur ou un tas de compost, que vous installerez dans votre jardin ou sur votre balcon
Le lombricomposteur et le composteur sont difficiles à cacher alors faites-leur une place au fond du jardin, à l’abri des regards, et optez pour un modèle discret. 
Quant au tas de déchets, il est encore moins discret. C’est pour cela que je vous le recommande lorsque vous avez une grande surface. 
 

Quels déchets composter ? 

Pour avoir un compost de qualité, il ne suffit pas de mettre les déchets en vrac et d’attendre qu’il se forme. Vous devez utiliser les « bons » déchets organiques :
- Les déchets alimentaires : pelures de fruits et légumes, marc de café, coquilles d’œufs, sachets de thé, croûtes de fromage…
- Les déchets du jardin : feuilles mortes, sciures de bois, fleurs fanées…
- Les déchets domestiques : cendres, mouchoirs en papier… 
Ceux à ne surtout pas utiliser sont : papier journal, sacs d’aspirateur, verre, plastique, métaux, produits chimiques, mauvaises herbes, plantes malades, produits laitiers, viande, poisson… 
 

Comment faire son compost ?

Les trois mots d’ordre pour réussir votre compost : mélanger, aérer et humidifier. 
- A chaque fois que vous ajoutez des déchets, vous devez mélanger pour démarrer le processus de fermentation. Pour qu’il soit efficace, il faut bien alterner les déchets, à la fois déchets secs et déchets humides. Ne dépassez pas 20cm pour chaque couche de matière organique. Mais surtout, veillez à mélanger régulièrement le compost pendant les deux premiers mois.  
- Aérer est aussi la clé essentielle pour apporter l'oxygénation indispensable aux micro-organismes qui interviennent dans le processus de décomposition des déchets.
- Humidifier le tas de compost afin qu’il soit assez humide. Attention cependant, s’il y a trop d’humidité, le processus sera freiné à cause d’un manque d’aération ; s’il n’y a pas assez d’humidité, les micro-organismes mourront. 
 
Vous ne savez pas comment utiliser votre compost ? Rendez-vous sur cet article pour le découvrir : " Comment utiliser votre compost ? "

Autres articles