Les différentes variétés de pommes de terre

Par

Gamm Vert
pommes-de-terre-recolter-potager
Notre région des Hauts-de-France est la première région en matière de production de pommes de terre. Et si cette année, vous vous lanciez le défi de planter des pommes de terre dans votre jardin ? Pour vous aider, voici un tour d’horizon des variétés qui existent en France.

Premièrement, il faut savoir qu’il existe au moins 3 000 variétés de pommes de terre, mais la plupart ne sont cependant pas utilisées pour l’alimentation. En France, plus de 100 variétés existent sur différents territoires.

Le mode de culture permet de différencier deux catégories :

  • Les pommes de terre précoces, ou primeurs, cultivées en France, dans les régions à hiver doux, telles que les côtes bretonnes et d’Aquitaine ou le littoral méditerranéen. Plantées en hiver, ces pommes de terre dites « nouvelles » (la peau n’est pas encore totalement formée) sont cueillies trois mois plus tard, souvent avant d’avoir atteint leur maturité.
  • Les pommes de terre de conservation, ou tardives, plantées en avril-mai, récoltées quatre à cinq mois plus tard, et produites un peu partout en France, notamment dans le Nord.

On peut également faire une autre distinction en fonction de la consistance de la chair :

  • Les pommes de terre à chair frme, grain fin, de forme longue, qui tiennent bien à la cuisson et sont appréciées pour leurs qualités gustatives => charlotte, ratte, amandine…
  • Les pommes de terre à grain moins fin, plus riches en fécule, dont la variété la plus connue est la bintje. Elles sont utilisées pour la réalisation de purées ou de frites, et pour la fabrication de produits transformés tels que les chips, les croquettes, les frites surgelées, etc…

Ecouter notre podcast : Bien choisirs ses variétés de pommes de terre

Quelques variétés de pommes de terre

  • Agata : Variété récente créée aux Pays-Bas. Elle est assez semblable à la bintje, et est particulièrement vendue dans les grandes surfaces.
  • Amandine : Née après 15 ans de recherches d'un croisement entre la Mariana et la Charlotte. C'est sur l'île de Ré (aujourd’hui en A.O.C.) qu'ont été cultivées les premières Amandine.
  • Ambo : Variété « nouvelle », elle a une peau fine, des « yeux » rouges et une chair légèrement farineuse. Parfaite à bouillir ou à rôtir.
  • Belle de Fontenay : C’est l’une des plus anciennes variétés françaises. Elle est apparue à Fontenay-sous-Bois et porte aussi le nom de Hénault et de Boulangère. Pomme de terre précoce d'une très grande qualité culinaire. Elle apprécie particulièrement les terres sablonneuses du Loiret, où elle a droit au label rouge. On l'utilise pour les salades, pommes vapeur et pommes rissolées.
  • Bintje : La plus cultivée de toutes les pommes de terre françaises, produite surtout dans le Nord, elle est née aux Pays-Bas en 1905. Sa chair est farineuse. Parfaite à bouillir, rôtir, frire, dans une salade, une soupe, un gratin ou une purée.
  • Charlotte : Variété qui est née en Bretagne en 1981 d'un croisement de Danaé et de Hansa, de forme très longue. Elle possède une peau fine et chair ferme, ce qui lui confère une excellente tenue à la cuisson. C’est la variété à chair ferme la plus cultivée en France. Convient à sauter mais pas à rôtir. Elle s’utilise aussi pour les salades, en pommes vapeur et pommes rissolées.
  • Monalisa : Créée aux Pays-Bas, sa culture est aujourd'hui très répandue en France. Elle est assez semblable à la bintje, mais avec une meilleure tenue à la cuisson.
  • Pompadour : Elle est née en 1992 d'un croisement entre la pomme de terre Roseval et la BF 15. On l'utilise pour les salades, pommes vapeur et pommes rissolées.
  • Ratte : Apparue en 1870, elle s’appelait initialement Quenelle de Lyon, Corne de Bouc ou Corne de mouton. Elle fût remise à la mode par des grands cuisiniers. Cette variété précoce, à l’apparence longue et noueuse, doit son nom à sa forme semblable à celle d’une souris. Sa chair ferme et au délicieux goût de noisette, en fait une pomme de terre idéale pour les salades ou à bouillir. La plus prestigieuse est la ratte du Touquet.
  • Vitelotte : Peau et chair violettes. On apprécie son côté sucré et son goût de châtaigne.

Principalement cultivée en Picardie mais également en Isère, cette variété ancienne et oubliée se cultive encore de nos jours. Peut être utilisée en purée ou frites.

Quand et comment planter les pommes de terre ?

Les tubercules germés sont à planter de mars à avril, une fois que le gel ne fera plus frémir nos potagers.

Petite astuce de jardinier : fiez-vous à la floraison du lilas afin de savoir quand planter vos pommes de terre sans risque. C’est un signe qu’il ne gèlera plus et que vous pouvez y aller !

Je vous conseille de choisir un emplacement bien exposé au soleil. Il faudra ensuite préparer la terre et la bêcher avant toute plantation. Une fois cela fait, créez des sillons d’une dizaine de centimètres de profondeur, et déposez-y les tubercules germés vers le haut. Attention à bien espacer les plants d’au moins 30 cm.

Lorsque les feuilles de vos plants sortent de terre, il est temps de « butter » les plants. Cette technique consiste à remonter la terre autour des pieds afin de favoriser une meilleure production de pommes de terre. Binez régulièrement autour de vos plants pour enlever les mauvaises herbes. Dernière chose, les pommes de terre craignent la sécheresse, prenez donc le temps de les arroser régulièrement !

Quand récolter les pommes de terre ?

Pour récolter les pommes de terre, tout dépendra de la variété choisie. Les variétés « précoces » telles que la Monalisa, la Bernadette, la Charlotte se récolteront de mai à juillet.

Quant aux variétés « tardives » telles que la Nicola ou la Bintje… la cueillette s’effectuera de septembre à novembre.

Attendez bien que le feuillage soit totalement jauni pour ramasser les pommes de terre à l’aide d’une fourche à bêcher. Soyez prudent lors de cette étape afin de ne pas abimer les tubercules.

Retrouvez les conseils de nos experts tous les mois ou au quotidien dans nos magasins Gamm vert.