Visite virtuelle ! Tous les conseils pour votre projet.
Rencontrez les acteurs de l'immo et de la déco sur notre site 360m2

contrôle aux frontières coronavirus

Confinement et frontières ne font pas bon ménage

Par

Lucile
coronavirus et déplacement frontières
Il n’est apparemment pas inutile de rappeler que de traverser les frontières, notamment entre les Hauts-de-France et la Belgique, pour obtenir de bons prix pour l’essence notamment et les cigarettes est interdit dans cette période de confinement. Logique ? Pas pour tout le monde.

C’est une habitude dans la région lilloise d’aller faire quelques courses de l’autre côté de la frontière pour profiter ainsi de prix plus attractifs sur les cigarettes, l’essence ou bien même sur le chocolat pour se réconforter, mais pour le moment c’est interdit et il faut mettre un terme à cette habitude.

Un Nordiste a jugé bon pendant cette période d’épidémie du Coronavirus et donc de fermeture des frontières et de restriction des déplacements d’aller faire son plein d’essence dans une ville belge pour profiter d’un prix plus avantageux (et arrêtez-moi si je me trompe mais en France aussi nous avons une belle baisse des prix de l’essence en ce moment) !

Il s’est fait arrêter et la police belge, selon les informations du média Sudinfo, lui a mis une amende de 4000euros pour déplacement inutile. Il s’agit de l’amende la plus élevée dans ce contexte. Malheureusement l’histoire ne précise pas quel motif il avait coché sur son attestation de déplacement…

Alors, si vous vous posiez encore la question, les frontières peuvent être franchies que pour des cas exceptionnels comme les travailleurs transfrontaliers par exemple. Tout déplacement « non essentiel » ne sera pas permis et pour ceux qui tentent quand même leur chance… Le plein d’essence peut finalement coûter très cher !

Autres articles