Immobilier : Valenciennes sort de sa torpeur !

Par

Tiphanie
Depuis le début de l'année, le marché immobilier de Valenciennes se porte mieux. Après trois années d'immobilisme, les acquéreurs profitent enfin de la baisse des prix et investissent à nouveau.
Le marché immobilier valenciennois semble sortir de sa léthargie mais reste cependant en convalescence. Des semaines de forte activité succèdent à des jours de calme plat, caractéristique d'un marché en dents de scie. La reprise de février est dûe aux propriétaires; l'offre de logements à vendre étant importante, ces derniers sont devenus plus réalistes. Ils sont nombreux à vendre leur bien au prix du marché. De leur côté, les acheteurs se décident en moins de trois mois et, pour profiter de conditions de crédit alléchantes, et achètent avec de faibles marges de négociation. (source : L'Obs sept 2018)
Depuis un an, les prix se sont stabilisés. Les maisons de ville avec jardin et les pavillons des années 1960 et 1970 se négocient entre 150 000 et 250 000€, selon la surface et l'ampleur des travaux à prévoir. Il est également possible de trouver un logement typique du Nord de 80 à 90m2 avec une courette, entre 100 000 et 150 000€. Les acquéreurs dotés d'un pouvoir d'achat supérieur trouvent des pavillons construits entre les années 1985 et 2005. Quand ils sont vendus en bon état, leurs prix oscillent entre 250 000 et 300 000€. Enfin, les maisons bourgeoises de 200m2 dotées d'un grand jardin et ayant un certain cachet se négocient entre 300 000 et 450 000€. Mais à ce prix là, les acheteurs sont plus rares. (source : L'Obs sept 2018)
Qu'il s'agisse d'ancien ou de récent, la conjucture n'est pas aussi favorable pour les appartements, nombreux à la vente à Valenciennes et dans sa périphérie. La concurrence est rude pour les propriétaires, d'autant qu'il y a encore de nombreux programmes qui sortent de terre aujourd'hui. Pour un appartement neuf bien placé, comptez entre 3 000 et 3 500€/m2, tandis qu'un appartement neuf un peu excentré va se vendre entre 2 400 et 3 000€/m2. Pour les acheteurs ayant un plus petit budget, les immeubles vendus via la loi de défiscalisation Pinel présentent une belle alternative. Un appartement d'une dizaine d'années avec ascenceur, balcon et parking s'achète entre 1 600 et 2 000€/m2. Enfin, dans les copropriétés anciennes, les tarifs sont compris entre 1 000 et 1 200€/m2. (source : L'Obs sept 2018)