Visite virtuelle ! Tous les conseils pour votre projet.
Rencontrez les acteurs de l'immo et de la déco sur notre site 360m2

Bilan 2019 : une année faste pour l'immobilier

Bilan 2019 : une année faste pour l'immobilier

Par

L.D.
bilan 2019 positif pour l'immobilier
Avec 1,75 million de transactions au niveau national selon la FNAIM (+11 % par rapport à 2018), l’année 2019 a été une très belle année pour l’immobilier. Acheteurs et vendeurs étaient au rendez-vous aussi dans la Somme.

2019 fut une année particulièrement dynamique pour l’immobilier dans la Somme comme ailleurs. Le volume des ventes se porte bien. C’est une conséquence évidente du prix du marché local qui reste tout à fait abordable et des taux d’intérêt particulièrement bas. « C’est un comportement de bon père de famille... Avoir un toit sur la tête reste une priorité et un sentiment de sécurité pour les Français. Le marché est stable, les taux sont bas, c’est une opportunité pour ceux qui veulent devenir propriétaires et se constituer un patrimoine, à la fois pour leur famille mais aussi pour la retraite… », explique Maître Neviaski, notaire à Amiens.

L’ancien toujours recherché

Dans la Somme, l’ancien a encore de l’avenir. Malgré une baisse ces dernières années, les appartements anciens ont de nouveau la cote. Les nombreuses rénovations y sont certainement pour beaucoup. Avec comme eff et une petite hausse du prix au m2. « Quand on se fi xe sur le prix médian (qui n’est pas une moyenne mais qui correspond plutôt au milieu du marché plus représentatif en nombre de transactions), en 2019, les appartements anciens se sont vendus plus chers. Le prix médian se situant à 2 200 euros du m² dans la Somme contre 1 940 euros du m² en 2018 », précise Maître Renoult, notaire à Amiens. Les maisons anciennes, qui elles n’ont pas connu de période de désamour, continuent à bien se vendre sur le marché, avec un prix médian de 160 000 € dans la Somme en 2019.

bilan immobilie Somme 2019

Le nombre d'actes boosté par le neuf

Si l’ancien est toujours recherché, les nombreux programmes neufs, qui s’enchaînent dans les principales grandes villes picardes, boostent aussi le marché immobilier. « Forcément, l’offre d’immobilier neuf était très faible jusqu’à maintenant. Avec les investissements des promoteurs et l’off re qui se multiplie, on constate une hausse de 30 % des actes de vente dans le neuf », précise Maître Neviaski. C’est sur ce marché que l’on retrouve principalement les investisseurs.

Toujours les mêmes secteurs en tension

Pas de surprise en 2019 sur les secteurs les plus recherchés par les acheteurs. Evidemment, la côte picarde et le secteur d’Amiens et ses environs sont toujours les plus tendus et donc les plus chers. « Ceux qui cherchent dans ces secteurs savent très bien qu’il faut y mettre le prix et ne sont pas surpris. Si le budget n’est pas assez important, les acheteurs regardent aux alentours, le long des grands axes routiers, car ils calculent souvent en temps de trajet », confient les notaires.

Une offre qui se raréfie

Si l’année 2019 fut une année pleine d’opportunités pour les acheteurs qui se sont multipliés, la conséquence est naturelle : l’offre commence à se raréfier. Sur les appartements neufs, pas trop de soucis car de nombreux programmes de construction sont encore en cours. « Pour les lotissements neufs par contre, on peut s’attendre à un ralentissement, principalement dû aux élections municipales qui ont souvent des répercussions sur l’avancement des dossiers et les prises de décision locale », prévoit Maître Renoult. Enfin, sur l’ancien, il devient de plus en plus difficile de trouver son bonheur. Le marché reste très restreint et le boom des ventes en 2019 a encore appauvri l’offre. « D’ailleurs un beau bien, estimé au juste prix, reste de moins en moins longtemps sur le marché. Les acheteurs doivent se décider vite… », confie Maître Neviaski.

Autres articles