Mezzanine : prenez de la hauteur !

Par

Tiphanie
Les mezzanines ont la cote ! Existe-t-il en effet un meilleur moyen pour augmenter la surface d’une pièce trop petite que d’installer un plancher, suspendu et ouvert, au-dessus de cette dernière ?
Les mezzanines n’ont pas besoin de fondation, elles s’appuient déjà largement sur leurs atouts. Pour elles, rien n’est plus facile que de s’adapter à toutes les situations, comme à toutes les configurations de pièces : hauteurs variables ou inclinaisons de plafonds, rien ne leur fait peur.Ces extensions surélevées permettent de réaliser aussi bien une chambre qu’un bureau, un salon ou un espace de rangement. De la mezzanine standard, vendue partout en kit, aux solutions combinées capables de s’adapter aux projets personnalisés, ces plateformes savent s’ajuster aux volumes à exploiter comme aux écarts de budgets. Enfin, la variété des matières premières, des aspects et finitions, assoit définitivement leur caractère polyvalent.
TOUJOURS PLUS HAUT. Une mezzanine exige un espace sous plafond minimal pour être exploitable. Selon des critères alliant confort et praticité, on estime qu’elle doit être fixée à un minimum de 2,20 m du sol. En dessous de cette hauteur, l’impression d’écrasement l’emporte. Entre la mezzanine et le plafond, une marge de 1,80 m est conseillée, même si ce seuil peut être révisé en fonction de l’utilisation. Un métrage minutieux est donc nécessaire à toute élaboration. Lors de cette étape, il ne faut pas oublier de prendre en compte l’épaisseur de la mezzanine elle-même – entre 10 et 20 cm.
UN PEU DE GRIMPETTE. Très important, le moyen choisi pour accéder à la mezzanine a des répercussions directes sur sa conformation. En effet, si l’échelle, solution la plus basique, occupe un espace restreint, elle ne peut être empruntée par tout le monde. L’escalier reste le système le plus commode, mais son établissement nécessite de la place, aussi bien pour son socle que pour ses nombreuses marches. Entre ces deux options, l’échelle dite « de meunier » apparaît souvent comme un recours obligé.
VOUS N'ÊTES PAS SEUL. Les mezzanines en kit possèdent des dimensions standardisées et relativement limitées. Commercialisées en bois ou en métal, parfois pourvues d’aménagements spécifiques (penderie, toboggan…), elles se montent sans travaux annexes ni trop de difficultés, assurant ainsi un gain de place rapide pour le plus grand nombre. Une mezzanine plus ambitieuse nécessitera, au regard de sa complexité, le concours de professionnels. Ces constructions seront réalisées aussi bien en acier qu’en béton ou en bois.
TOUS AUX ABRIS. Dans le cas d’un achat en kit, la mezzanine doit obligatoirement répondre aux diverses normes de sécurité européennes. L’installation d’une rambarde est d’ailleurs fortement conseillée. Il est également recommandé d’étudier en amont de l’installation les questions d’isolation thermique et phonique, surtout pour les grandes structures. Enfin, la mezzanine augmentant la surface habitable, pareille construction doit être signalée auprès des services des impôts fonciers, et faire l’objet d’une déclaration de travaux, voire d’un permis de construire, selon sa taille.