Visite virtuelle ! Tous les conseils pour votre projet.
Rencontrez les acteurs de l'immo et de la déco sur notre site 360m2

priximmobilier

Immobilier: les chiffres clés dans le Nord et le Pas-de-Calais

Par

Karin Scherhag
Période faste pour l’immobilier, le printemps enregistre 30 % des transactions annuelles. L’occasion de dresser un état des lieux du marché. Pour « La Voix du Nord » et « 360m2 », le spécialiste de l’estimation en ligne - Meilleurs Agents - a donc passé au crible nos départements. Quel est le prix moyen au mètre carré ? Quel montant débourser pour devenir propriétaire ? Pour quel type de logement ? Quelles sont les villes les plus chères et les moins chères ? On vous dit tout. Crédit photo : Johan Ben Azzouz, infographies : Syl Lefebvre

Plus d’un ménage sur deux est propriétaire Selon l’Insee, l’immobilier reste une valeur refuge pour 70 % des Français. 58 % des ménages sont d’ailleurs propriétaires du bien qu’ils occupent. Une part identique dans les Hauts-de-France et qui ne cesse d’augmenter depuis les années 1980. On comptait alors 50 % de propriétaires. Ce taux est toutefois hétérogène selon les territoires : huit ménages sur dix sont propriétaires en zone rurale, contre moins de cinq dans les grandes agglomérations.

 

Les maisons représentent sept logements sur dix

Les derniers chiffres de l’Insee font état de 2 865 279 logements dans les Hauts-de-France, dont 70 % de maisons. Une part de maisons bien supérieure à la moyenne nationale (56 %) et une tendance qui s’accentue à mesure qu’on s’éloigne des grandes métropoles. Ainsi, dans les zones rurales, neuf ménages sur dix vivent dans un logement individuel. La crise sanitaire et les confinements successifs rendent les maisons plus attrayantes encore : en 2020, 73 % des transactions enregistrées dans la région concernaient ce type d’habitat pour une surface moyenne de 90 m2 (contre 58 % en France et une surface de 95 m2).

Un budget moyen plus important dans le Nord que dans le Pas-de-Calais

Les experts immobiliers de Meilleurs Agents estiment qu’en 2020, la transaction immobilière moyenne s’élevait en France à 230 000 euros. Soit une augmentation de 10,7 % (22 000 euros) depuis 2014. Pour une surface moyenne de 78 m2. Avec ce budget, il est par exemple possible d’acheter un appartement de 46 m2 à Lyon, un studio de 22 m2 à Paris ou encore une maison de 100 m2 avec jardin à Limoges. L’enveloppe de la transaction est un peu moins importante dans le Nord : en 2020, les ménages ont dépensé en moyenne 192 348 euros pour leur achat immobilier. Ce qui représente une augmentation de 34 000 euros (+ 21 %) depuis 2014. La surface médiane s’établit à 84 m2. Avec ce budget, il est possible de s’offrir un appartement de 57 m2 à Lille, une maison de 122 m2 avec jardin à Roubaix ou un appartement de la même superficie à Dunkerque. Dans le Pas-de-Calais, le budget immobilier baisse encore avec une transaction moyenne de 162 790 euros, soit une augmentation de 22 000 euros (+ 15 %) depuis 2014. La surface médiane du logement est, elle, un peu plus importante : 89 m2. Un montant qui permet par exemple d’acquérir un appartement de 40 m2 à Neufchâtel-Hardelot ou à Wissant ou une maison de plus de 200 m2 avec jardin à Équirre ou à Thièvres*.

Prix : des situations extrêmes d’une commune à l’autre

Comme partout en France, les prix des biens ne cessent d’augmenter dans la région. Ainsi, d’après Meilleurs Agents, le prix moyen d’une maison dans le Nord a bondi de 26 % en cinq ans pour s’établir aujourd’hui à 1 966 €/m2. Dans le Pas-de-Calais, comptez en moyenne 1 613 €/m2 (+ 15 %). Les prix des appartements ont eux aussi opéré une bascule : 2 384 €/m2 en moyenne dans le Nord, soit + 21 % en cinq ans ; et 2 017 €/m2 (+ 16 %) dans le Pas-de-Calais. Dans le Nord, c’est à Bondues que les prix sont les plus élevés : 3 915 €/m2 en moyenne alors qu’il faut compter moins de 900 €/m2 pour s’offrir une maison à Ramousies dans l’Avesnois. Sans surprise, dans le Pas-de-Calais, la palme des tarifs les plus élevés revient au Touquet-Paris-Plage (5 770 €/m2). Extrême inverse : l’immobilier se négocie à moins de 800 €/m2 à Caumont, petit village du Montreuillois. * Prix et indices de prix immobiliers relevés par Meilleurs Agents au 1er mai 2021.

Le logement, premier poste de dépense des Français

Le logement est le premier poste de dépense des ménages français. Selon l’Insee, il représente 30 % de leur budget, loin devant la part consacrée à l’alimentation (17,1 %) ou aux transports (14,2 %). Cette part est en outre en nette augmentation depuis les années 1990 : le logement représentait alors 20 % de la dépense. Par ailleurs, 38 % des Français ont fini de rembourser leur crédit immobilier et sont donc propriétaires de plein droit.

infographie

Autres articles