Visite virtuelle ! Tous les conseils pour votre projet.
Rencontrez les acteurs de l'immo et de la déco sur notre site 360m2

LA RUE JULES BARNI, UN AXE CENTRAL

Zoom quartier : Ste-Anne, St-Acheul, acheter à proximité de la gare

Par

L.D.
Zoom quartier Amiens
Quartiers du secteur sud-est de la ville, Sainte-Anne et Saint-Acheul abritent de nombreuses familles. Proches du centre-ville, des commerces et écoles mais aussi de la gare, ils présentent tous deux de nombreux atouts.
quartiers Sainte-Anne et Saint-Acheul Amiens

« Avec Henriville, les quartiers Sainte-Anne et Saint-Acheul font partie des quartiers très demandés sur Amiens » souligne Isabelle Pelletier d’HAP immobilier. « Sainte-Anne offre une grande proximité avec le centre-ville et la gare, ce qui est un atout considérable » ajoute-t-elle. Constitué majoritairement d’Amiénoises, le secteur, qui a connu un important développement de l’habitat au XIXème siècle, est aujourd’hui très prisé par les familles et les travailleurs parisiens. « C’est une zone où il fait bon vivre, où l’on trouve de nombreuses écoles et des commerces de proximité » note de son côté Valérie Goossens de Saint-Acheul immobilier. Particulièrement recherchées, les maisons avec 3 chambres et jardin sont des biens rares qui partent rapidement. « En fonction de l’état, de la  situation et de la typologie du logement, le quartier Sainte-Anne affi che des prix au m2 allant de 1 500 à 2 500 euros » explique Isabelle Pelletier.

Dans le quartier Saint-Acheul, plus vaste, l’offre est un peu plus diversifiée. « Il est plus facile d’y trouver un jardin et un garage mais aussi des pavillons » détaille Valérie Goossens qui pointe cependant la concentration des demandes pour la première partie du quartier – jusqu’à la rue Mercey, la plus proche du centre-ville. Lui aussi urbanisé massivement au XIXème siècle, Saint-Acheul présente de multiples points d’intérêt comme le « quartier anglais » et ses maisons à bow-windows construites en 1880, le jardin archéologique de Saint-Acheul ou encore l’église érigée au XVIIIème siècle. « Depuis l’annonce de l’arrivée du TGV on sent monter l’attention sur Sainte-Anne et Saint-Acheul. Cela va contribuer au dynamisme de la ville et forcément augmenter son attractivité » se félicite Valérie Goossens. Un intérêt croissant qui devrait se heurter à la rareté des biens. « Il y a aujourd’hui plus de demandes que d’offres, c’est une situation qui devrait perdurer en 2020 » confie Isabelle Pelletier.

La rue Jules Barni, un axe central

Prenant vie à l’entrée du quartier Saint-Acheul, longeant le quartier Sainte-Anne pour mener jusqu’à la gare, la rue Jules Barni est un axe majeur de circulation qui abrite de nombreux commerces. « C’est une rue populaire qui a su conserver une vraie vie de quartier. Les commerçants et habitants font preuve de solidarité » résume Isabelle Pelletier. Desservie par plusieurs lignes de bus, jalonnée d’écoles, collège et lycée, la rue Jules Barni connait un dynamisme croissant.

Autres articles