Ils ont réhabilité un ancien garage automobile

Par

Karin Scherhag
Delphine et son mari ont eu un véritable coup de cœur pour un ancien garage tourquennois qu’ils ont transformé en magnifique maison de type loft. Ils y vivent depuis deux ans avec leur joyeuse tribu. Photo Baziz Chibane

La façade ne trompe pas: côté rue, un grand volet métallique sert aujourd’hui encore de porte d’entrée, témoin inépuisable du passé industriel du bâtiment. Car la maison de Delphine et de son mari n’a rien de classique. Nous sommes ici dans un ancien garage automobile construit au début des années 1900. À sa fermeture, il deviendra pour quelques années une entreprise d’électricité. Dans les anciens bureaux de la réception gardés intacts à l’entrée de la cour, subsiste d’ailleurs un panneau de la société.

« On cherchait depuis longtemps un bien atypique, dans lequel on puisse à la fois vivre et travailler », se souvient Delphine. Elle est designer textile. Son mari, agent en décoration. Tous deux travaillent à domicile. « Quand l’agence immobilière nous a présenté cet endroit, on a eu un vrai coup de cœur. » Le couple rachète l’ancien garage entre 250 000 et 300 000 euros. Une aubaine. « À Tourcoing, les biens sont plus abordables, avoue Delphine. Notre maison est la preuve qu’on peut avoir des gros volumes pour pas très cher si on accepte de sortir des chemins traditionnels. »

Le bien avait été racheté par un particulier qui avait fait travailler un architecte sur sa réhabilitation. Les plans existaient, la structure aussi, mais l’ancien propriétaire avait dû abandonner le projet en cours de route. « Quand on est arrivé, il y avait beaucoup de travaux à prévoir. Les finitions n’étaient pas faites, la maison n’était pas étanche, ça fuyait de partout. La cour était envahie de mauvaises herbes… Heureusement, on se projette très vite et ce chantier ne nous faisait pas peur », confie la designer textile. Six mois de travaux ont été nécessaires pour aménager l’intérieur, refaire les chéneaux et le bardage en tôle noire qui accentue encore le côté industriel du lieu.

Installée dans sa nouvelle maison depuis deux ans, la famille recomposée (Delphine et son mari ont chacun deux enfants) dispose aujourd’hui de 200 m2 habitables. Au rez-de-chaussée, l’esprit loft est parfaitement reproduit : un grand espace de vie - salon, salle à manger et cuisine – où se marient élégamment objets contemporains et anciens. « Notre déco est éclectique et change souvent. » Des meubles de famille, des dessins de Delphine, des pièces vendues par son mari, des antiquités chinées çà et là comme cette ancienne coiffeuse art-déco ou cet escalier d’usine en ferraille qu’on croirait conçu spécialement pour le lieu.

Toutes les pièces de la maison s’ouvrent sur la magnifique terrasse en bois baignée de lumière. Des fauteuils colorés, de grands miroirs qui reflètent le soleil et une multitude de plantes tropicales habillent cet espace à ciel ouvert. Un havre de paix au cœur de Tourcoing. « Une terrasse comme ça en ville, c’est le grand luxe, sourit Delphine. D’ailleurs l’été, il y a plein de copains ! » On imagine sans mal les soirées animées dans ce patio organisé autour de l’immense palmier reçu en cadeau pour la pendaison de crémaillère.

 

Autres articles