Villa Paula : une charmante maison d'hôtes au style Art Déco

Par

Tiphanie
La sonnette d'origine de la Villa Paula ne fonctionne pas mais en dit long sur le passé de cette maison de maître construite par l'architecte Charles Bourgeois, en 1929. Tombée sous son charme, j'ai décidé de vous embarquer avec moi pour une petite visite.
Retour dans le passé, nous sommes en 2011 quand Julie Boulanger se met en quête de trouver une grande maison pour exercer l'activité de maison d'hôtes. Son critère principal ? Trouver un bien avec deux accès séparés pour que sa famille garde une intimité lorsque les clients seront présents dans les lieux. En route pour visiter la villa, elle apprend sur le pas de la porte que cette dernière est vendue mais décide quand même de la visiter pour se faire une idée. Quelques heures après, coup du destin, l'hôtel particulier est de nouveau en vente ! Ni une, ni deux, Julie y voit un signe et décide de l'acquérir tant pour ses espaces que pour ses détails architecturaux incroyables : vitrail, escalier majestueux en marbre, cheminées par dizaine, menuiseries d’antan...
S'ensuit de nombreux mois de travaux puisque le couple a décidé de tout casser au 2e étage afin de revoir complètement les espaces et de créer 4 chambres avec salle de bain privée et WC indépendant. "On est reparti de zéro mais nous avons tout de même garder des éléments du passé comme les poutres découvertes dans les chambres ainsi que les portes des placards", explique Julie en me faisant visiter les chambres toutes blanches ou toutes noires, très raffinées et haut de gamme. Surprise, je découvre même un zèbre naturalisé dont les rayures se fondent parfaitement avec celles de la tapisserie noire et blanche du palier. Dans le salon du bas, vous retrouverez son copain le tigre blanc qui, lui, a choisi une place de rêve avec vue sur le parc.
Du brut, du naturel et de la rondeur, de l'art déco et de l'épuré, on retrouve une seule inspiration dans chaque chambre, ainsi qu'une fenêtre bandeau en verre entre l'espace nuit et la salle de bain. Le mobilier a été commandé à Laurent Echevin, un jeune designer Belge, qui a notamment fabriqué le fauteuil rond de la chambre blanche, les tables de chevet de la chambre noire, ainsi que les fauteuils Art Déco de la suite blanche. Le reste du mobilier a été chiné, tandis que les autres éléments de déco contemporains ont été achetés auprès de créateurs confidentiels. Des choix audacieux et hors des sentiers battus qui ne manqueront pas de vous plaire si vous y faites un tour !
Que l'on soit devant un feu de cheminée en hiver, sur la grande terrasse pour profiter du soleil, niché dans le jacuzzi ou installé dans la salle à manger Art Déco d'origine, on se sent comme à la maison à la villa Paula. Et c'est ce que viennent chercher les professionnels notamment, lorsqu'ils y séjournent régulièrement. Julie m'a même raconté que certains habitués demandaient toujours "leur" chambre.
Pour finir, je dirais que la maîtresse des lieux a le goût des belles choses et qu'elle aime ouvrir sa maison. Quand je lui ai demandé pourquoi le nom "Paula", Julie m'a expliqué que c'était un hommage à sa grand-mère, prénommée "Paula". Femme d'industriel, elle avait l'habitude de recevoir pour les affaires de son mari, mais aussi parce qu’elle avait une grande famille. Et Julie compte bien garder cet esprit encore de longues années à la villa !